Etude de toxicité milieu aquatique

ETUDE DE TOXICITE MILIEU AQUATIQUE

Autres expressions : étude de toxicité, étude d'écotoxicité, étude d'écotoxicité milieu aquatique

 

Les études de toxicité et d’écotoxicité d’un milieu aquatique s’inscrivent dans une approche d’évaluation environnementale plus large, approche qui consiste à intégrer les enjeux environnementaux et sanitaires tout au long de la préparation d’un projet, de manière à être utilisé comme un réel outil d’aide à la décision.

Ces approches de toxicité et d’écotoxicité présentant l’avantage de mesurer directement les effets toxiques sur les organismes vivants (ex: sur les poissons, ...), là où la mesure des concentrations de molécules polluantes dans la colonne d’eau met en évidence le potentiel toxique des micropolluants analysés.

16-In-Situ.jpg

 

Parmi les indicateurs biologiques (bioessais) classiquement utilisés pour évaluer les impacts toxiques d’un rejet sur l’environnement aquatique, nous pouvons par exemple citer le test des daphnies. A la différence de ce test de laboratoire, BIOMAE propose de mesurer le caractère toxique ou non d’un effluent in situ, c'est à dire directement dans le milieu récepteur pour plus de réalisme environnemental (prise en compte de la complexité des interactions dudit effluent avec le milieu récepteur, des caractéristiques physico-chimiques du milieu et des interactions avec les autres molécules déjà présentes dans le milieu récepteur).

 

16-In-Situ-2.jpg

 

Une espèce sentinelle de la pollution des milieux aquatiques : le Gammare

Parmi les différents biomarqueurs analysés sur le Gammare après une période d’exposition dans le milieu récepteur allant jusqu’à 3 semaines, citons le marqueur « d’inhibition alimentaire » dont le principe est le suivant : en présence de micropolluants, le Gammare présente un comportement d’inhibition alimentaire dont l’analyse permet d’évaluer l’importance de la toxicité générale du milieu.

D’autres marqueurs de toxicité permettant cette fois-ci la mise en évidence d’une toxicité spécifique sont analysés chez le Gammare : marqueurs de perturbateurs endocriniens chez les crustacés, ainsi qu’un marqueur de neurotoxicité avec l’inhibition de l’activité enzymatique de l’AChE spécifique de l’exposition aux insecticides.

Découvrez les outils et l'approche de biosurveillance de BIOMAE pour évaluer la toxicité de vos milieux aquatiques en cliquant ici.

 

gammare_1200.jpg